Interview Des encres sur le papier

Interview ‘Des encres sur le papier

Parlez-nous un peu de vous Eva Adams…

 Eva Adams, Affranchis-moi, première trilogie de PANAMA


D’où vous est venue cette passion pour l’écriture ?

J’ai toujours écris parce que j’ai toujours beaucoup lu. Toutefois je n’écris des romans érotiques que depuis quelques temps. J’en avais l’idée mais pour cela il fallait que ça ce démocratise et il fallait que j’ai l’histoire. Quand elle est apparue elle ne m’a plus lâchée pendant plusieurs mois, le temps de tout dicter, car oui je dicte au dictaphone avant de tout écrire et de déplier mes parenthèses.

Eva ADAMS

Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré(e) ?

J’ai adoré lire Zola, que j’ai dévoré durant toute mon adolescences et que j’ai relu quelques années plus tard. Par la suite j’ai lu Coelho, Jacques Salomé, Bernard Werber et d’autres auteurs dont malheureusement je n’ai pas retenue les noms, mais juste les idées de vivre, de parler et d’exprimer ses ressentis.
Eva ADAMS

Parmi tous vos romans, de quels personnages êtes-vous le plus proche ? Pourquoi ?

Je n’ai pas de personnages qui me colle à la peau mais je peux dire que j’ai beaucoup lu d’ouvrages du temps des Vikings, des romans Médiévaux, des romans spirituels, des romans … je me suis toujours sentie proche du personnage victime qui se découvre un potentiel de guerrier et qui, pour obtenir la justice au nom d’un peuple et obtenir le droit d’exister aux yeux du monde, va combattre et faire changer les esprits. Zola exprime bien cela dans ses romans, au travers diverses parcelles disséminées dans ses divers personnages, c’est ce que j’aime chez lui. Il ne créer pas un personnage mais fait coexister des fragments ce personnage au sein de tous ses protagonistes. La vie est ainsi faite, nous sommes tous la création de nos expériences et nous changeons au fil de notre évolution.
Eva ADAMS

Comment vous sentez-vous à l’approche de la sortie d’un de vos livres ? 

Le tome 1 de mon roman sortira en décembre 2015, mais je peux dire que je suis très fière. Oui, c’est cela, j’éprouve de la fierté pour mes personnages qui ont su s’ouvrir et exprimer suffisamment leur personnalité pour toucher quelqu’un. Donc je me sens comme une mère qui a éduqué son enfant pour le préparer à la vie d’adulte, qu’il affrontera avec ses armes et ses potentiels.
Eva ADAMS

Comment réagissez-vous face aux critiques négatives ?

Au premier abord, les critiques négatives me blessent, comme tout à chacun je pense, puis vient ensuite la phase de compréhension. J’aime me mettre à la place de la personne qui m’a critiqué pour la comprendre, pour essayé de percevoir dans quel état d’esprit elle était pour rendre ce verdict. Bien sûr il faut que la critique soit constructive ! Une critique positive ne permet pas d’avancer, elle bloque à l’endroit où nous sommes et nous enlise dans un état de latence, alors que la critique négative oblige à se dépasser, ne serais-ce que pour faire changer le point de vue du critiquant.
Eva ADAMS

Avec quel(s) auteur(s) aimeriez-vous travailler ? 

Bernard Werber. Rien à voir avec mes écritures, mais j’adore ses ouvrages, que j’ai tous et que j’ai lu et relue maintes fois. C’est un homme qui me questionne et qui m’intrigue et qui serait un bon sujet d’étude pour un prochain personnage masculin, effacé et reclus dans ses livres mais qui serait un terrible dominant !!!
Eva ADAMS

Cela a-t-il été compliqué de faire publier votre premier manuscrit et comment  cela s’est-il passé ? 

J’ai envoyé mon manuscrit à des éditeurs papiers et je me suis dit que je devais aussi l’envoyer à des éditeurs numériques et voilà comme L’ivre-Book m’a contacté assez rapidement. Je remercie L’ivre-Book ainsi que L.S Ange et Lilian Ronchaud.
Eva ADAMS

Avant de publier un livre, le faites-vous lire à des personnes de votre entourage ?

Oui j’ai une  très bonne amie qui est ma première lectrice et celle avec laquelle je travaille aux corrections, puis ma sœur qui est aussi une très bonne lectrice qui m’exprime ce qui lui plait ou lui déplaît et puis mon Mari car dans ce genre d’histoire, c’est bien d’avoir aussi un homme qui y jette un œil.
Eva ADAMS

Quels sont vos projets ?

 
Je suis sur l’écriture du tome 2, le tome 3 sera fini en début d’année et ensuite j’ai une seconde trilogie en cours de dictée. J’écris aussi des nouvelles, toujours dans le thème de la romance érotique.
Eva ADAMS

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore votre univers, que leur diriez-vous afin de les inciter à le découvrir ?

J’écris de la romance érotique. Ce sont des histoires d’êtres en recherche d’eux-mêmes avec des vies tourmentées, brutalisées, violentées. Ce sont des histoires avec beaucoup d’humour, de suspens, de spiritualité car j’aime que mes personnages soient complets et complexes. J’aime les torturés et j’aime les remercier en leur offrant de très belles scènes d’amour et de sexe. Rien de vulgaire ou de pornographique, non ce sont de vraies histoire de gens qui s’aiment et qui assument leur amours véritable et souhaite bien le faire progresser coûte que coûte.
Découvrez l’original ici
Eva Adams, Affranchis-moi, première trilogie de PANAMA